Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Canton de Grenoble 5

 
logo-ump.jpg 
    
  
  
 
 
MA PERMANENCE NUMERIQUE
     
 
BULLETIN DE SOUTIEN
 
 
MON PROJET POUR GRENOBLE 5

    
  
   
 

Contact :

 

Mobile : 06 26 85 79 49

 
 alain-bonnet@voila.fr 
  

Alain BONNET T.V

 

 
  
   
crbst_alainbonnettv.gif
    

 

 

crbst_adh_c3_a9sion.gif
   
crbst_ils_20me_20soutiennent.gif
  

  
crbst_cantonales.gif

  

Archives

Bienvenue sur mon blog

Chers Amis, 

 

Tout d'abord, je veux vous souhaiter la bienvenue sur mon blog.

En créant ce blog,  je désire pouvoir échanger sur tous les sujets d'actualités et aussi sur tous les sujets de notre Canton. 

 

Comme vous le savez, notre Canton 5 est cher à mon coeur... Cher car outre le fait d'y habiter et d'y être impliqué dans de nombreux domaines, dans de nombreuses associations, ce canton est un des plus représentatif de la ville de Grenoble. 

 

Représentatif par sa mixité, car il possède le plus grand nombre d'associations et aussi par ses traditions, car c’est également dans cet endroit de Grenoble que figure le plus grand nombre d'artisans, artisans qui font perdurer les emplois et le savoir faire de notre pays. 

Alors ensemble, faisons rayonner le Canton 5...

   

Amicalement,  

 

Alain BONNET

 

Articles RÉCents

Pages

13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 21:57
Hier soir, j'étais à une réunion publique qui avait lieu à la Mairie de Grenoble, concernant la ZAC Bouchayer Viallet. Michel Destot pris un plaisir a rappeler que c'était au moins la quarantième réunion concernant ce dossier et qu'il fallait rester discipliné... (Peut être faisait-il allusion à la réunion houleuse de la Chambre de Commerce de vendredi dernier...).... Mais comme toujours c'était encore une réunion non pas de concertation mais d'information... En effet encore une fois on nous présente un projet, avec des dates de réalisation... et un échange avec la salle qui ne modifiera de toute façon en rien ce que la ville a décidé.... Si je peux être d'accord avec le projet concernant la mixité entre le logement, les activités économiques et culturelles, il est encore une fois inadmissible de supprimer encore des places de stationnement. Et oui un projet d'aménagement du square des fusillés est prévu supprimant ainsi le parking si indispensable dans ce quartier. A une question d'un habitant, Mme Fioraso a avoué à demi mot qu'ils supprimeront bien le stationnement sur cette place mais pas en totalité, et une fois la ZAC terminée (projet sur 10 ans minimum....) il n'y aura pas de déficit de stationnement.... Comment peut-on annoncer cela, alors que le nombre de garage sera déjà insuffisant par rapport au nombre de logement qui se construit... Outre les habitants sans garage, où se vont se garer les voitures qui viendront soit pour acheter, soit pour travailler dans le programme économique ? Nous nous apercevons encore par ce projet, la volonté d'une ville sans voiture, souhait de cette municipalité !
Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Qu’un débat se crée autour de la nécessité de conserver des places de parking, c'est normal...<br />  <br /> <br /> Mais que cela tourne au démentiellement de la campagne de royale, cela n'a tellement aucun rapport que je trouve cela pathétique!<br />  <br />
Répondre
J
Éric Besson décrypte la méthode de la présidente de la région Poitou-Charentes et donne dans son ouvrage de très nombreux exemples à propos des errements et des méthodes de la candidate du PS sur l'encadrement militaire des délinquants, le service civique, la stratégie nucléaire, etc. « Elle joue de sa victimisation, elle instrumentalise le féminisme, les souffrances des femmes et celles des exclus pour asseoir son pouvoir. Elle promeut une démocratie participative qui n'est que mascarade. Seule sa propre gloire la motive. Elle use et abuse de démagogie (...) Seule sa propre gloire la motive (...). Finalement, avec Ségolène, nous avons une candidate qui dit à chacun ce qu'il veut entendre. » Profondément blessé dans son engagement d'homme de gauche et mortifié par ce qu'il a vécu dans les coulisses du PS, Éric Besson évoque aussi Nicolas Sarkozy. « Je suis intéressé, je n'ose pas dire attiré par l'énergie qu'il dégage, il a une énergie vitale énorme et une culture de l'action qui m'impressionnent et m'attirent. » Ayant pris la décision de ne plus subir ce qu'il qualifie de « poujadisme de gauche » Éric Besson a annoncé qu'il ne se représenterait pas aux élections législatives. Le député socialiste conclut : « Je pense en conscience que Ségolène Royal ne doit pas devenir présidente de la République. Je ne le souhaite pas pour mon pays. Je le redoute pour mes enfants (...). La France ne peut s'offrir le luxe de cinq ans d'errements et d'immobilisme. Elle ne s'en remettrait pas. »
Répondre
B
L'élu socialiste évoque longuement son amitié avec François Hollande et François Rebsamen qui lui ont confiés le travail stratégique de secrétaire national du PS à l'économie. Et il ajoute : « C'était énormément de travail, le mien et celui de dizaines d'experts bénévoles (...). Mais j'ai compris que ce travail ne servirait à rien (...) Avec l'aventure Royal, on est entré dans le royaume de l'improvisation, de l'amateurisme et de l'apparence (...). Mon boulot, et celui de tout le PS, ce n'était plus de construire, mais de cacher cette réalité. »
Répondre
P
Éric Besson a adhéré au Parti socialiste en 1993. Il est député de la Drôme et maire de Donzère. Jusqu'au 14 février, il occupait des fonctions de direction au PS. Objet d'attaques personnelles insidieuses suite à sa démission, il vient de publier un livre (Qui connait Madame Royal ? éditions Grasset, entretien avec Claude Askolovitch) pour rétablir la vérité. « Pourtant jusqu'à ma démission, j'ai été un artisan loyal de sa campagne, je me forçais à avancer en dépit de ce que je constatais, j'ai vu la brutalité, j'ai vu l'impréparation. La désinvolture. J'ai vu la démagogie. »
Répondre
K
De toutes façons, on sait bien que Monsieur Destot n'a pas de majoritée à Grenoble. C'est pour cette raison, que la municipalité a mis en place depuis plus de 10 ans une politique de déplacement sans voiture. <br /> Et après Monsieur Destot veut nous faire croire qu'il est favorable à une Rocade Nord ???
Répondre