Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Canton de Grenoble 5

 
logo-ump.jpg 
    
  
  
 
 
MA PERMANENCE NUMERIQUE
     
 
BULLETIN DE SOUTIEN
 
 
MON PROJET POUR GRENOBLE 5

    
  
   
 

Contact :

 

Mobile : 06 26 85 79 49

 
 alain-bonnet@voila.fr 
  

Alain BONNET T.V

 

 
  
   
crbst_alainbonnettv.gif
    

 

 

crbst_adh_c3_a9sion.gif
   
crbst_ils_20me_20soutiennent.gif
  

  
crbst_cantonales.gif

  

Archives

Bienvenue sur mon blog

Chers Amis, 

 

Tout d'abord, je veux vous souhaiter la bienvenue sur mon blog.

En créant ce blog,  je désire pouvoir échanger sur tous les sujets d'actualités et aussi sur tous les sujets de notre Canton. 

 

Comme vous le savez, notre Canton 5 est cher à mon coeur... Cher car outre le fait d'y habiter et d'y être impliqué dans de nombreux domaines, dans de nombreuses associations, ce canton est un des plus représentatif de la ville de Grenoble. 

 

Représentatif par sa mixité, car il possède le plus grand nombre d'associations et aussi par ses traditions, car c’est également dans cet endroit de Grenoble que figure le plus grand nombre d'artisans, artisans qui font perdurer les emplois et le savoir faire de notre pays. 

Alors ensemble, faisons rayonner le Canton 5...

   

Amicalement,  

 

Alain BONNET

 

Articles Récents

Pages

20 juillet 2006 4 20 /07 /juillet /2006 19:11

Cent ans jour pour jour après sa réhabilitation par la Cour de cassation, le 12 juillet 1906 et à l'endroit même où il avait été dégradé, en 1895, le chef de l'Etat a présidé en présence des plus hautes autorités civiles, militaires et religieuses, une cérémonie nationale en hommage à Alfred Dreyfus, dans la cour d'honneur de l'École militaire.

«Dreyfus était innocent», il a été «pris dans l'engrenage d'une effroyable erreur judiciaire» a déclaré Jacques Chirac. Le chef de l'État a tiré la morale d'une affaire qui, «après avoir divisé le pays, a contribué à fortifier la République». Le président de la République a déclaré «Il aimait passionnément la France».  

«La réhabilitation de Dreyfus, c'est la victoire de la République. C'est la victoire de l'unité de la France», a affirmé le chef de l'Etat. J'ajoute qu'il nous faut être toujours vigilants : le combat contre les forces obscures, l'injustice, l'intolérance et la haine n'est jamais définitivement gagné.

Je salue en Dreyfus, injustement accusé de trahison au profit de l'Allemagne, un officier exemplaire, un patriote qui aimait passionnément la France et n'a jamais douté d'elle. Je rends hommage à son courage, à sa grande noblesse : la nation se devait aujourd'hui de lui rendre un hommage solennel.

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
J'ai bien aimé votre article sur DREYFUS. C'est vrai que déjà à l'époque les erreurs judicaires existaient... comme aujourd'hui avec l'affaire DUTRAUX.... A quand une reforme de la justice, mais surtout une reforme avec moins de pouvoir aux juges d'instruction...
Répondre