Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Canton de Grenoble 5

 
logo-ump.jpg 
    
  
  
 
 
MA PERMANENCE NUMERIQUE
     
 
BULLETIN DE SOUTIEN
 
 
MON PROJET POUR GRENOBLE 5

    
  
   
 

Contact :

 

Mobile : 06 26 85 79 49

 
 alain-bonnet@voila.fr 
  

Alain BONNET T.V

 

 
  
   
crbst_alainbonnettv.gif
    

 

 

crbst_adh_c3_a9sion.gif
   
crbst_ils_20me_20soutiennent.gif
  

  
crbst_cantonales.gif

  

Archives

Bienvenue sur mon blog

Chers Amis, 

 

Tout d'abord, je veux vous souhaiter la bienvenue sur mon blog.

En créant ce blog,  je désire pouvoir échanger sur tous les sujets d'actualités et aussi sur tous les sujets de notre Canton. 

 

Comme vous le savez, notre Canton 5 est cher à mon coeur... Cher car outre le fait d'y habiter et d'y être impliqué dans de nombreux domaines, dans de nombreuses associations, ce canton est un des plus représentatif de la ville de Grenoble. 

 

Représentatif par sa mixité, car il possède le plus grand nombre d'associations et aussi par ses traditions, car c’est également dans cet endroit de Grenoble que figure le plus grand nombre d'artisans, artisans qui font perdurer les emplois et le savoir faire de notre pays. 

Alors ensemble, faisons rayonner le Canton 5...

   

Amicalement,  

 

Alain BONNET

 

Articles RÉCents

Pages

13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 23:49

Ce samedi 15 novembre, les adhérents isérois de l’UMP ont un rendez-vous crucial qui déterminera l’avenir de notre Mouvement dans le département. Ils devront choisir leurs représentants au sein des instances iséroises pour les trois prochaines années. Lesquels représentants éliront à leur tour le Président de la Fédération, fonction pour laquelle Michel SAVIN s'est porté candidat face à Alain Carignon.

 

En ce qui concerne la liste de candidats « Changer pour rassembler », cette campagne interne a provoqué un nouveau souffle dans notre Mouvement. Aussi bien du côté des élus que de celui des adhérents, jamais la volonté de rupture avec la gestion des dirigeants actuels ne s’est exprimée aussi fortement. Si fortement qu’elle en est presque palpable. Que ce soit au cours des réunions avec les adhérents ou à travers les centaines de contacts individuels que nous avons eu depuis des semaines, des profondeurs de notre Mouvement surgit le puissant désir de tourner la page d’une aventure devenue progressivement solitaire et sans issue.

 

Le temps de la campagne touche à sa fin. Arrive maintenant le temps du vote. Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas l’homme des promesses en l’air et des grandes tirades lyriques mais creuses. Aux déclarations ronflantes, j’ai toujours préféré l’efficacité et le travail de fond.

Avec toutes celles et ceux qui s’inscrivent dans ma démarche, nous voulons consacrer notre énergie à donner une nouvelle chance à notre Mouvement qui depuis sept ans s’enfonce dans une impasse. Nous voulons refonder son unité et sa crédibilité. Nous voulons de nouveau inquiéter la gauche dont chacun sait qu’elle croise les doigts pour que les dirigeants actuels de l’UMP38 soient reconduits à leur poste samedi.

 

La victoire de l’équipe « Changer pour rassembler » serait un signe très fort lancé à l’opinion et à nos adversaires de gauche, le signe d’un nouveau départ et d’un appétit neuf de reconquête. Voilà l’enjeu du scrutin de samedi.

 

Qu’ils soient maires, conseillers généraux ou régionaux, parlementaires, la majorité des élus UMP du département nous soutiennent. Des centaines d’adhérents nous ont témoigné leurs encouragements. Cette dynamique doit maintenant se traduire dans les urnes, de manière claire et sincère. Chaque voix comptera et je lance un appel à la mobilisation des adhérents pour décrocher cette victoire qui, malgré les embuches semées depuis des semaines sur notre chemin, semble plus que jamais à portée de main. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Oui, nous voulons tourner la page. Nous voulons des idées comme vous en aviez lors de votre candidature sur notre canton, et non pas des fiches de notation ridicules d'élus de gauche, qui amusent que ceux qui les ont construites
Répondre