Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Canton de Grenoble 5

 
logo-ump.jpg 
    
  
  
 
 
MA PERMANENCE NUMERIQUE
     
 
BULLETIN DE SOUTIEN
 
 
MON PROJET POUR GRENOBLE 5

    
  
   
 

Contact :

 

Mobile : 06 26 85 79 49

 
 alain-bonnet@voila.fr 
  

Alain BONNET T.V

 

 
  
   
crbst_alainbonnettv.gif
    

 

 

crbst_adh_c3_a9sion.gif
   
crbst_ils_20me_20soutiennent.gif
  

  
crbst_cantonales.gif

  

Archives

Bienvenue sur mon blog

Chers Amis, 

 

Tout d'abord, je veux vous souhaiter la bienvenue sur mon blog.

En créant ce blog,  je désire pouvoir échanger sur tous les sujets d'actualités et aussi sur tous les sujets de notre Canton. 

 

Comme vous le savez, notre Canton 5 est cher à mon coeur... Cher car outre le fait d'y habiter et d'y être impliqué dans de nombreux domaines, dans de nombreuses associations, ce canton est un des plus représentatif de la ville de Grenoble. 

 

Représentatif par sa mixité, car il possède le plus grand nombre d'associations et aussi par ses traditions, car c’est également dans cet endroit de Grenoble que figure le plus grand nombre d'artisans, artisans qui font perdurer les emplois et le savoir faire de notre pays. 

Alors ensemble, faisons rayonner le Canton 5...

   

Amicalement,  

 

Alain BONNET

 

Articles RÉCents

Pages

18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 13:19



Jeudi avait lieu l'assemblée générale du CLUQ. J'ai ressenti un sentiment de malaise dès les premiers instants. D'abord la lecture du rapport moral de la présidence, puis la demande d'approbation, dont certains se sont abstenus compte tenu que les rapports n'avaient pas été donnés à l'avance, puis le rapport financier. Là se fut le cirque, ordre, contre ordre, aucun des élus présents sur la tribune ne sachant régler les contestations de la salle, face à ce rapport, s'engageant et défendant chacun leurs positions, en tirant même chacun la couverture à soi... compte tenu des élections prochaines du Présidents... Cela est navrant... Où était le respect des habitants des quartiers représentés par leurs représentants, sur cet échange sur le podium...... Cet épisode a plombé la soirée et surtout a retardé le débat avec la présence de certains élus. Débat également peu intéressant et je dois dire très, très, très loin de la réalité du terrain, et de la préoccupation des grenoblois. Cela montre encore une fois que nos élus ne se soucient guerre de la vie quotidienne...

Partager cet article
Repost0

commentaires

G
Il est vrai que la première partie de cette rencontre a donné une image bien triste du CLUQ, qui prouve une fois de plus qu'une réunion mal préparée et mal animée peut donner des catastrophes. A  décharge, il faut noter que le trésorier du CLUQ est gravement malade et n'a pu préparer et commenter les états comptables. Par contre, la 2° partie était fort intéressante, même si les réponses aux questions de fond posées sur le ou les "centre-ville" n'ont pas été très satisfaisantes. Sujet difficile que le CLUQ a eu l'heureuse initiative de poser.Gérard Hudault
Répondre
M
Monsieur Bonnet, je suis extrêmement choqué par la façon dont vous faites le compte-rendu de l'assemblée générale du CLUQ et notamment par l'amalgame texte-photo. Vous présentez une photo qui a été prise pendant la réunion publique sur laquelle figurent 4 personnes (dont moi-même) et vous faites, juste en dessous, un commentaire sévère mais, malheureusement pour le CLUQ, pertinent sur la façon dont s'est déroulée cette assemblée générale. Un lecteur qui n'a pas assisté à cette réunion va conclure que les personnes qui ont participé au "cirque" sont celles figurant sur la photo ce qui est inexact. J'appelle cela de la désinformation.
Répondre
C
Votre compte rendu de l'AG du CLUQ mérite réponse.Ce que vous dites de la première partie, je ne saurais le juger, n'ayant pu y participer, mais il est possible qu'il ait été tel que vous le décrivez.Mais je ne saurauis souscrire à votre anlyse de la réunion publique avec les élus. Un questionnement avait été préparé par le Groupe de Travail Centre Ville, il a été exprimé une première fois, selon les formes adoptées en Commission, il a reçu des réponses dont certaines se sont égarées, comme celle sur la Santé, mais il a été reformulé et adressé directement au Maire, qui venait d'arriver. Celui-ci a donné d'intéressantes réponses, qui ont été résumées.Une question, qui prend à Grenoble une acuité particulière, l'organisation spatiale de la ville, a été traitée et a connu une avancée notable, avec la convergesnce déclarée entre le discours du Maire et la réflexion des habitants.Certes, l'on peut dire que l'on était "très, très, très loin de la réalité du terrain", mais la recherche d'amélioration de la qualité de la vie et de la ville passe parfois par des analyses d'ordre intellectuel et des orientations d'ordre conceptuel.Elles se justifient si elles redescendent sur le quotidien.Pourquoi ne pas attendre qu'elles redescendent avant de les descendre en flammes ? 
Répondre